Flashback : Laponie

Oui oui, je sais. Ça va faire deux semaines que je suis rentré, alors vous parler de la Finlande maintenant, ça frise l’escroquerie. Mais bon, c’pas une raison pour ne pas vous causer de mes derniers jours en Finlande. C’est donc pour votre plus grand plaisir (allez, faites youpi avec moi !) que je reviens avec des photos (!), et, croyez le ou non, ya des gens dessus (!!) et des rennes (!!!).

Pour nos derniers jours en Finlande, on s’est fait un p’tit voyage du côté de Rovaniemi, le soi-disant village du père noël (ça discute sec entre les pays nordiques, Chrismas Island, et d’autres, pour la revendication du titre suprême). 4 Français, 1 Belge, de la neige, du froid, du train, et des bonnes tranches de rire, dont je ne vous révélerai point toujours l’origine, par respect pour vos chastes oreilles.


Agrandir le plan

Une petite présentation des personnages ? Hop là ! Alors, de gauche à droite, nous avons : moi (rho le mec comment il est pas poli, il commence par lui-même), Mathieu, Pierre Louis, Pierre Adrien. Et le mec qui prend la photo, c’est Arnaud, le mangeur de frites :D

07

Le voyage aller s’est fait entre 23h et 10h30, en train de nuit (de toute façon, avec les 6 pauvres heures de lumière qu’on avait par jour, faudrait inventer l’appellation “train de jour”). Il faut savoir deux choses sur les trains de nuit Finlandais. D’abord qu’ils aiment s’arrêter dans des patelins paumés, voire en plein milieu de nulle part, parfois pendant une heure. Ensuite, que quand le train s’arrête, il est tout à fait normal de se faire réveiller par un tremblement de terre d’amplitude 7,5 sur l’échelle à Richter. La raison reste encore inconnue à ce jour, mais croyez-moi, pour réveiller, ça réveille.

Bon, une fois arrivé à Rovaniemi, la tête dans le brouillard (au sens propre comme au figuré), qu’est-ce qu’on fait ? On se couvre ! Bonne réponse ma bonne dame. Un p’tit -15°C pour la température affichée, un gros -20°C pour la température ressentie, à revoir à la baisse sans doute.

Quoi de drôle à raconter sur Rovaniemi… Ha bah oui ! La rivière ! Deux rivières se rejoignent à Rovaniemi. En hivers, pas de jalouses, les deux sont gelées. En bons garçons prudents et soucieux de notre survie, la vue du panneau “attention, main qui sort de l’eau” (CF photo) a suffit à nous dissuader d’aller faire joujou sur la glace. Mais quand t’aperçois un mec en quad à fond les ballons en plein milieu de la rivière, ça redonne pleinement confiance dans le pouvoir givrant de la Laponie Finlandaise. Au final, il y avait de quoi faire traverser un mammouth, facile, donc on est encore vivant.

Deuxième truc drôle : le Mc Donald le plus au nord du monde ! La claaaaasse. Mais bon à part ce détail géographique ya pas de quoi pavoiser. Les menus sont les mêmes, et les serveurs/serveuses n’ont même pas de bonnet de noël sur la tête.

Troisième truc drôle : aller se perdre dans la forêt et tomber sur un belvédère complètement par hasard, en suivant des traces de loup (mais non, c’tait pas un chien, n’importe quoi, pfff).

Quatrième ? Bah le village du père noël quand même ! La magie de noël, les rennes, les lutines (!), les souvenirs les plus kitchs possibles autour du thème fétiche, des bambins qui font du tobogans de glace, bref, la totale. Par dessus le marché, c’est situé sur le cercle polaire, et avec ça j’peux me la péter.

Et puis bon, la chambre de 7 dans le bed & breakfast pour la dernière nuit en Finlande, avec du Minttu et la TV en Finnois (poker, j’ai rien compris), sans parler des odeurs de chaussettes (je vous avais prévenu, faut mieux pas que je rentre trop dans les détails), c’était quand même trop bien. D’ailleurs si quelqu’un sait ce que “kestabute” peut bien vouloir dire (ça s’écrit sans doute pas comme ça), une traduction serait la bienvenue !

Au final, la Laponie, c’quand même vachement beau, il faut bien le dire.

Tout ça conclue ce petit voyage, j’espère que vous avez pris autant de plaisir à lire ce blog que j’en ai eu à l’écrire. Si vous avez l’occasion de venir en Finlande, prenez le temps de parcourir ses forêts, de faire un tour au bord de ses lacs, et surtout, surtout, n’hésitez pas à parler aux Finlandais. A bientôt sans doute dans le monde réel (suivez le lapin blanc, je serai derrière avec le filet à papillon), portez vous bien !

Respond to this post