Promenons nous, dans les bois…

Dans la vie on a parfois des idées bizarres (personnellement ça m’arrive assez souvent), et bien c’est exactement ce qui est arrivé mercredi soir.

Comme toute plan « foireux » qui se respecte, ça commence par une très bonne intention. Et cette intention c’est PA (Pierre Adrien) qui l’a proposé subitement, sur Skype, vers 21h : « t’es partant pour un tour près du lac ? Il fait nuit mais si ça se trouve c’est éclairé et ça peut être joli ! ». Mouais. Franchement on aurait pu avoir un doute quand même. Toi lecteur tu le sais, on a quand même relativement peu de chance de trouver de la lumière au bord d’un lac, le soir. C’est pas par hasard que c’est Paris et pas Kokajärvis qu’on a appelé la ville lumière.

Mais non, moi cette hypothèse ne m’a même pas effleuré l’esprit, et nous sommes partis gaiement sur les chemins à la rencontre du lac éclairé comme le stade de France.

Bien évidemment, ce qui devait se produire se produit : point de lumière. Le noir. Mais ?! Mais non ! Que vois-je ?! Oui ! De la lumière ! Car en fait sachez-le, les finlandais mettent des lampadaires au bords des chemins, même s’il doivent déboucher sur le chalet d’un elfe paumé en pleine forêt. Mais bizarrement ils n’étaient pas tous allumés, et le peu qui l’étaient nous donnaient une lumière tellement bizarre que j’ai confondu PA avec le géant vert.

Le rendu final est assez glauque, je vous laisse avec les photos et une petite vidéo réalisée pour l’occasion :

Respond to this post